Dispositifs automatiques de mise à niveau

Le réglage des feux de croisement doit être effectué à chaque changement/réparation des projecteurs.

Voici certains risques que peuvent entraîner un mauvais réglage :

  • éblouissement des conducteurs arrivant en sens inverse (1 % d'erreur de visée = éblouissement multiplié par 20)
  • visibilité insuffisante pour le conducteur (1 % d'erreur de visée =éclairage 20 fois moins efficace à 50 mètres)

De nouvelles réglementations ont été mises en place pour contrôler l'utilisation des projecteurs Xénon. Les systèmes Xénon génèrent une lumière tellement vive que même les codes étaient éblouissants dans la zone la plus basse. 
C'est pourquoi la législation stipule aujourd’hui qu'un système de réglage automatique doit être mis en place pour assurer un fonctionnement des phares à une hauteur correcte, quelle que soit la charge du véhicule.

 

Alors que les systèmes halogènes à quartz peuvent être dotés d'un correcteur manuel (contrôlé par le conducteur), les systèmes au Xénon doivent être équipés d'un correcteur automatique. Cela implique plusieurs ajouts, comme des capteurs de suspension et des moteurs à pas électriques, afin d'identifier les changements de position nécessaires et d'appliquer le changement. Tout cela est contrôlé par une unité de contrôle électronique(ECU) dédiée à l'éclairage. 

 

Pour les feux de croisement la règlementation impose un réglage compris entre -0,5 % et -2,5 %. 
  

Laissez-nous vous aider

Vous êtes

Sélectionnez maintenant votre profil, pour un site internet qui vous ressemble